l’être en mots : quand sommeil rime avec merveilles

Le sommeil adoucit les inquiétudes.
— Proverbe latin —

Sommeil : — état physiologique de l’organisme durant lequel la vigilance est suspendue.

Le 16 mars dernier se tenait la 18ème Journée du sommeil. Saviez-vous qu’une personne sur trois déclare souffrir d’au moins un trouble du sommeil. Et 73 % des Français déclarent se réveiller au moins une fois par nuit. Dans ce contexte de sommeil perturbé, beaucoup de méthodes ont montré leur utilité.

Les bienfaits du sommeil

C’est un état durant lequel le corps se régénère pour être plus apte à attaquer la nouvelle journée qui s’annonce. Durant le sommeil, le corps se restaure, combat les infections, fabrique des hormones. Saviez-vous que la peau se régénère uniquement durant la nuit ? Pour faire simple, le corps semble inactif mais carbure beaucoup la nuit.

Quelques études ont démontré que le sommeil permet d’avoir un coeur un meilleur forme. En effet si vous dormez mal, le corps sécrète davantage d’hormone de stress (cortisol) ce qui engendrera des palpitations par exemple. Mais il permet également de prévenir la prise de poids. En effet la fatigue entraine l’appétit car le corps à besoin d’énergie pour tourner.  De plus, bien dormir permet au cerveau de trier les informations de la journée, d’apporter de la concentration. N’avez-vous jamais fait une nuit blanche et essayer d’être au top au lycée ou à l’université le lendemain ? Impossible.

Dans la liste de ses bienfaits, on peut également citer un meilleur rapport à la douleur, une humeur plus régulée, moins d’irritabilité, une vie sexuelle plus vivace, des maux de tête moins importants… Bref un sommeil réparateur contribue à votre équilibre physique et votre équilibre psychologique.

État des lieux du sommeil

Aujourd’hui, 13,4% des Français ont déjà eu recours à des médicaments contre les troubles du sommeil. Ce mal prend de plus en plus d’ampleur dans notre société. Face à cet état des lieux, le traitement de ces troubles évolue au-delà des médicaments. En effet, on voit apparaitre sur le devant de la scène les thérapies Comportementales Cognitives, la luminothérapie, la sophrologie, la phytothérapie… Toutes ces méthodes plus douces visent à réguler le corps, à apprendre au mental à se déconnecter pour laisser place aux actions naturelles du corps.

Le besoin de sommeil dépend de chacun. Selon votre métabolisme, vous avez besoin de dormir plus ou moins longtemps pour vous sentir en forme et permettre à votre corps de recharger ses batteries. Le besoin de sommeil dépend de sa qualité, de l’âge et du mode de vie. C’est pourquoi il est important de comprendre que pour améliorer son sommeil il faut prendre conscience de son fonctionnement et avoir une prise en charge individualisée.

La sophrologie dans tout ça ?

Les outils proposés par la sophrologie peuvent contribuer à une amélioration de vos troubles mineurs de sommeil. En effet les techniques de relaxation qui sont proposées en sophrologie peuvent réduire les facteurs de ces troubles. La respiration contrôlée par exemple permettra d’accélérer les phases d’endormissement. De plus, lorsque l’on souffre d’insomnies par exemple, le moment du coucher est source d’anxiété : vais-je réussir à trouver le sommeil ? Grâce à un travail sophro, la personne prendra du recul face à ces angoisses. Le sophrologue peut également amener la personne à restituer les aspects positifs d’un bon sommeil déjà vécus et à les réactiver.

La sophrologie reste une thérapie qui vise à rendre autonomes les personnes. De ce fait grâce aux outils utilisés lors des séances, la personne pourra les utiliser au quotidien et voir son cycle de sommeil s’améliorer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.