l’être en mots : équilibre psychologique

” L’équilibre c’est se sentir à sa place “
— Stephen Carrières —

On entend souvent parler de l’équilibre physique, celui qui nous fait tenir debout. On a conscience que pour tenir debout, l’équilibre physique requiert beaucoup de mouvements ou micromouvements. Hors l’équilibre psychologique lui est laissé pour compte. Nous répondons constamment à nos besoins physiques comme boire quand on a soif, manger quand on a faim. Mais la santé psychologique requiert également cette attention pour répondre à des besoins psychologiques. Les humains ont en eux ce potentiel du système d’alarme.

Les systèmes d’alarme de notre santé psychologique

Le premier signe de déséquilibre que notre santé mentale nous envoie est la baisse de vitalité. Si vous n’écoutez pas ce signe et si l’équilibre n’est pas rétabli, le premier signal d’alarme se met en route ; l’émotion entre alors en action. Nous dénigrons souvent les émotions. La plupart du temps nous les voyons comme des ennemis, comme une faiblesse. Pourtant elles sont un réel signal pour mettre en évidence que nous devons réagir pour retrouver un équilibre psychologique. Si nous n’écoutons pas cette émotion, l’équilibre n’est pas rétabli et il y a alors le symptôme qui apparaît. Si vous n’êtes pas à l’écoute de ce premier symptôme, vous verrez arriver un autre symptôme et ainsi de suite. Votre santé physique et mentale s’aggravera au fil du temps.

Comment savoir la cause des signaux d’alarme ?

Quand vous avez des symptômes ou des émotions de tous genres, arrêtez-vous quelques instants. Fermez les yeux et respirez. Respirez pendant minimum une à deux minutes en pensant à votre émotion ou votre symptôme. Puis vous verrez progressivement apparaître des images ; ces images vous montreront ce dont vous avez besoin pour rétablir l’équilibre.

Respecter les limites de son corps

Les limites que l’on a sont en étroite relation avec l’estime de soi. En effet, l’estime de soi c’est être fidèle avec ses besoins, ses limites, ses valeurs, ses considérations. Quand vous respectez vos limites, vous gagnez en estime de soi. Contrairement, si vous les dépassez, vous perdez de l’estime. Dès que nous dépassons nos limites, notre corps une nouvelle fois envoie des signaux d’alarme : oppression du coeur, besoin de bouger…

Un équilibre psychologique = 4 besoins de base

Pour atteindre cet équilibre psychologique, nous avons quatre besoins de base auxquels répondre quotidiennement. Ces besoins de base se cachent derrière les signaux d’alarme que le corps nous envoie.

L’affection

Nous dépendons tous de l’affection, c’est un besoin vital pour l’être humain. Lorsque ce besoin est négligé, le corps généralement nous envoie des signaux de tristesse. On peut donc dire que la solitude a un impact réel sur notre santé psychologique. C’est pourquoi il est important de s’occuper de son propre besoin d’affection. Pour répondre à ce besoin, on ne peut pas toujours trouver la source chez les autres. Les relations peuvent être nourrissantes ou non. Il est important de connaitre quelles relations sont nourrissantes sur le plan affectif. Saviez-vous que pour qu’une relation soit nourrissante, il faut que la personne avec qui vous êtes vous donne a minima 20 minutes d’attention consécutive et exclusif ?

Le ressourcement et le repos

Au quotidien, on manque souvent d’énergie. Ainsi nous avons souvent tendance à confondre les deux notions pourtant elles sont bien distinctes.

En psychologie, le ressourcement équivaut à la notion de se nourrir physiquement pour avoir de l’énergie. Il est donc aussi nécessaire de se nourrir psychologiquement grâce à des activités qui permettent de ressourcer ses batteries psychologiques. Vous avez besoin d’énergie, dans ce cas il est important d’aller chercher du carburant. Pour cela, il existe 4 activités qui permettent en 30 minutes de se ressourcer : – le jeu (rire, fun) – les arts (danse, créa, cuisine) – les activités de plein air (eau, forêt, immensité, feu) – les activités spirituelles (méditation, sophrologie, tai-chi…). Idéalement, pour permettre de répondre à ce besoin, vous devriez accorder a minima 30 minutes par jour à l’une de ces activités.

Le repos quant à lui, est l’équivalent de dormir pour se reposer et activer tout le potentiel de ses capacités. Il est tout aussi important de se reposer psychologiquement. Ainsi on a besoin de repos lorsque les problèmes deviennent lourds.

L’évacuation des déchets psychologiques

Tout comme les déchets physiques, nous avons besoin d’évacuer les déchets psychologiques. Ces déchets correspondent à tout ce qui a été avalé psychologiquement. Dans ce contexte, les larmes contenues deviennent nos déchets liquides, les mots non exprimés nos déchets solides. C’est normal de ravaler des choses car nous vivons en société. Pour évacuer les mots, il faut dire les mots qu’on a ravalé à haute voix et à la personne concernée sans qu’elle soit présente et sans censure. Évacuer les larmes se fait par les pleurs en respectant l’intensité naturelle de ces dernières (sans accentuer, sans diminuer l’intensité) et en essayant de respirer profondément en même temps.

Pour conclure avec l’équilibre psychologique, prendre conscience que s’accorder du temps quoditienement permet une meilleure santé mentale est une chose. Passez aux actions en est une autre. Notre société nous force à tirer sur les ficelles de notre santé psychologique. Mais nous avons tous les cartes en mains pour s’autoriser ces quelques minutes par jour. Ainsi nous maintiendrons cet équilibre psychologique et nous nous sentirons plus libres, en meilleure forme.

30 minutes de temps pour soi = une vie plus harmonieuse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.